La métrologie est une science qui s’applique dans tous les domaines où des mesures quantitatives sont effectuées. De façon plus précise, c’est la science de la mesure qui définit les principes et les méthodes devant permettre de garantir et maintenir la confiance envers les mesures résultant des processus de mesure. 
 
 

La mesure est présente au quotidien, dans une cuisine pour peser des ingrédients, dans un laboratoire d’analyses médicales pour diagnostiquer un diabète, dans les institutions pour qualifier le niveau de pollution urbaine, dans les laboratoires de recherche qui travaillent sur la détection de particules, dans l’industrie pour le contrôle et la fabrication. A chaque fois, le processus est identique : on compare deux choses entre elles.

Pour cela, deux prérequis sont nécessaires. Les éléments doivent être comparables (la méthode utilisée doit permettre une comparaison fiable) et l’instrument utilisé doit être fiable et qualifié.

Ce principe s’illustre pleinement avec une balance de Roberval, instrument qui permet de mesurer des masses.

Dans les faits, elle compare la valeur de la masse d’un objet, inconnue, à celle d’une référence, elle, connue. En métrologie, on utilise du reste le terme de « comparateur de masse ».
La comparaison établie, on accède à une valeur numérique de la masse recherchée, via l’instrument qui permet la quantification avec l’unité adéquate.